31.10 > 28.11

RUGISSANTS : Carte blanche à Murex

Murex

Genre : Poésie électrique

Durée : 45 min

Tarifs : 6€

Horaire : 19h30

Murex, poésie à deux voix

Murex* est un tandem de poésie à deux voix, Nathalie Pagnac pour les cordes vocales et un musicien·ne pour la partie musicale,  se faisant traverser par les mots des poètes, embarquant le spectateur au passage de ce vent, et partant ensemble pour un voyage en poésie.

 

 

Les mardis 31 octobre, 14 et 28 novembre

Au départ de Murex, l’idée du feu, de la braise, de la flamme…
« Écrire c’est brûler vif, mais c’est aussi renaître de ses cendres » affirme Blaise Cendrars. Murex aime explorer des textes puissants, au souffle long, peu connus dans leur intégralité. Murex aime s’enfoncer dans ces tunnels poétiques, écrits par des poètes dérangeants, foudroyants, incandescents. Murex aime se laisser traverser par les mots des poètes, pour embarquer le spectateur au passage de ce vent.

 

 

Mardi 31 octobre

RUGISSANT | Le Condamné à mort de Jean Genet

Un poème incandescent et dérangeant, débordant de sensualité, dédié à un jeune assassin, Maurice Pilorge.

Avec Aïda Sanchez au piano.

 

 

Mardi 14 novembre

RUGISSANT | La Prose du Transsibérien et de la petite Jehanne de France de Blaise Cendrars

Cette « Prose » va révolutionner la poésie par son originalité impressionniste, ses images fulgurantes, sa fougue, son irrévérence envers le vers classique. Cendrars est aventurier, hors-la-loi, ivre de jeunesse, comme son poème.

Avec Ernest Barbery à la guitare électrique.

 

Mardi 28 novembre

RUGISSANT | Le Poème de la Terre de Mahmoud Darwich (trad. Elias Sanbar)

Tout comme Genet et Cendrars, Mahmoud Darwich est un voyageur, hors-la-loi. Exilé pendant plus de trente ans loin de sa terre natale, la Palestine, il n’eut de cesse de la chanter.

Avec Ernest Barbery à la guitare électrique.

Distribution

Nathalie Pagnac, voix
Aïda Sanchez, piano
Ernest Barbery, guitare

Réservation

31.10
19h30
14.11
19h30
28.11
19h30