Chez René (Édition 2017)

Bienvenue Chez René

(5ème édition)

 

Du 15 au 17 septembre 2017, les éditeurs indépendants de la région Occitanie s’associent à la Cave Poésie pour vous proposer une rentrée littéraire pas comme les autres.

Des bouquins, des lectures, de la danse, des concerts et même une performance à la gare Matabiau.

De quoi manger, de quoi flâner, un canapé pour boire un coup, une table pour dessiner, un atelier de production autour des mots et 25 éditeurs d’Occitanie (mais pas que) pour vous surprendre…

Au programme romans, nouvelles, poésies, formes hybrides, livres d’artistes et cette année un focus sur trois revues qu’on aime bien : Jef Klak, Recto-Verso et Rev(u)e 17.

 

Les éditeurs invités : AaOo, Amordemisamores, Anacharsis, Arachnoïde, Le Az’art Atelier, CMDE, Le Cadran Ligné, Dernier Télégramme, Espaces 34, F de phosphène, Fata Morgana, Fissile, Les Fondeurs de briques, Le Grand os, Jef Klak, Julieta Cartonera, N&B, N’A QU’1 ŒIL, Recto-Verso, Tapuscribe, Tupi or not Tupi, Un Thé chez les fous, Vagabonde, Les Éditions de l’improbable, Verdier.

 

 

Vendredi 15 septembre

 

8h00 à 11h30 | Gare Matabiau

GARAMOT / Fabienne Yvert

Performance poétique et cheminote

« Pôle d’échange multimodal », la gare est une des plaques tournantes de la ville, un lieu de vie où des gens différents se côtoient, un lieu remplit de messages et d’informations.
Pendant plusieurs semaines, Fabienne Yvert s’est improvisée voyageuse des mots, avec yeux, oreilles, papiers et carnet de notes pour tout bagage.
À l’issue de ces « temps de gare », elle nous propose une performance avec Simone Héraut (madame la voix de la SNCF) en personne, qui nous annoncera, de sa voix inoubliable, les voyages en poésie, aiguillés par Fabienne Yvert et mis en musique par Arthur Daygue.

 

20h | Rue du Taur

EXTERPRETIS / Humanum Company

Poésie dansée

Puisant sa source dans le mythe de Babel, Exterpretis prend la forme d’un homme-bibliothèque qui marche sur le fil du temps et d’un arbre-bibliothèque dont les fruits sont des livres suspendus, intemporels, sublimés, parfois profanés ; des livres appelant la paix, quand d’autres appellent à la révolte… La danse vient interroger la place de l’individu au sein du groupe ainsi que les relations inter-personnelles et questionne la capacité et responsabilité de
chacun à dénoncer l’ordre établi, se révolter, se démarquer.

 

 

21h30 | Cave

Carlton Rara
DIRE JE MEURS de Guy Viarre
Éditions Fissile

Lecture spectacle

Pour son quatrième spectacle en poésie, Carlton Rara se fait oiseau polyphone et emprunte les voies et les voix singulières de Guy Viarre, figure marquante de  la poésie française, fondateur des éditions Fissile. Voici une lecture de textes choisis, sur des musiques de Ryuichi Sakamoto. Un nouveau voyage poétique pour Dire la vie.

« Cette maison n’accueille pas ceux qui ne la rident pas, ne l’usent pas, ne l’envahissent pas de leur propre et intime voyage… » Guy Viarre in Dire je meurs

 

 

Samedi 16 septembre

 

14h | Foyer

Génial et génital de Soth Polin
Éditions du Grand os

Lecture par Nathalie Vinot

Pour beaucoup, le cambodgien Soth Polin est l’écrivain d’un seul livre, L’Anarchiste, écrit en 1979, quelques mois après la fin du régime de Pol Pot. Un livre culte, fiévreux, incandescent, convulsif… Et pourtant, d’autres pépites
existent. Comme ce recueil, Génial et génital, datant de 1969, et que publie aujourd’hui Le Grand os. Quatre nouvelles où les personnages-narrateurs, véritables doubles de l’auteur lui-même, expriment leur masochisme profond, et cependant jubilatoire. Un rire omniprésent, nietzschéen, sauvage, qui sauve l’auteur et son œuvre du cynisme et de la noirceur.

 

15h | Cave

PASSAGE EN REVUE

Présentation, lecture et discussion autour des revues présentes sur le salon.

15h : Recto-Verso

Pendant trois jours, les murs du couloir de la Cave Poésie accueillent la revue Recto-Verso. Venez rencontrer l’équipe de la revue pour une présentation du numéro de la rentrée.

16h : Rev(u)e 17

Un Thé chez les fous lance une revue annuelle, La Rev(u)e 17, qui sortira le 17 novembre 17. Venez la découvrir en avant première à travers un livret d’extraits.

17h : Jef Klak

Une revue papier, un site internet, un journal mural, un disque de création sonore, avec des contenus inédits et spécifiques sur chaque support. Une comptine sert de fil conducteur Trois p’tits chats (Marabout, Bout d’ficelles, Selle de cheval)

 

 

18h | Cave

Carte blanche aux éditions Julieta Cartonera 

Lecture musicale par Jean-Pierre Beauredon & Claude Delrieu (accordéon)

Jean-Pierre Beauredon et Claude Delrieu sont deux ogres. Le premier est un assoiffé de mots, de poésie, de théâtre, le second semble ne pouvoir parler que rivé à un accordéon, une batterie ou à n’importe quoi qui fait du bruit.
À l’occasion du Bazar, ils s’emparent des dernier·es auteur·es publié·es par Julieta Cartonera, cette petite maison d’édition indépendante inspirée des cartoneras argentines.

 

 

19h30|Foyer

Léon Bloy vu par François Angelier (Mauvais Genre)
En partenariat avec le Fifigrot et les Éditions Fata Morgana

Conférence décalée

« Un Dieu, ni maître », telle pourrait être la devise de Léon Bloy (1846-1917), l’auteur du Désespéré, de l’Exégèse des lieux communs et de Histoires désobligeantes. Le centenaire de la gargouille, couplée avec les vingt ans de l’émission Mauvais Genre (France Culture), était l’occasion rêvée d’évoquer, une heure durant, ce clochard céleste, apôtre de l’évangile mauvais genres, et de parler des quelques grands véhéments fin-de-siècle : Mirbeau, Darien ou Tailhade.

 

 

21h | Foyer

L’odeur du siphon de Lourenço Mutarelli
Éditions Tupi or not Tupi

Lecture théâtralisée par Igor Huillet

Lors d’un récit écrit à la première personne, le héros nous apprend son quotidien : il est quelque chose entre brocanteur et prêteur sur gage dans un quartier décadent de la ville de São Paulo, il prospère grâce à la détresse de
ses clients tout en luttant contre la puanteur symbolique et réelle de la canalisation des toilettes de son magasin jusqu’à en devenir obsédé. Le roman se décline ici dans une interprétation singulière. L’Odeur du siphon se matérialise à travers une voix, un corps, différents instruments de musique.

 

 

22h30 | Cave

PoulainJar
La neige noire d’Oslo de Luigi di Ruscio

Éditions Anacharsis

Lecture musicale

Avant de retrouver ce duo improbable les 16 et 17 février 2018 pour leur dernière création Jubilación, La Cave Poésie a confié à PoulainJar la lecture d’un roman singulier de Luigi di Ruscio. Puisant dans un quotidien où personne ne parle sa langue, ni à l’usine ni en famille, di Ruscio a écrit le monde quarante ans durant, mêlant librement le roman, l’autobiographie, la poésie.
Perpétuellement drôle, il s’émancipe de tout avec joie, et étrille les conventions du langage dans un élan de créativité furibonde, renverse les hiérarchies, bouscule la religion, la politique, la famille, le couple et le sexe, fusionnant l’écriture et la vie. Un texte sur mesure pour PoulainJar ?

 

 

Dimanche 17 septembre

 

14h | Cave

Carte Blanche aux éditions N&B

Lecture par Bénédicte Rossignol

Maison d’édition toulousaine dédiée à la poésie, bénévole et passionnée, N&B vous convie à une lecture florilège de ses dernières parutions par la comédienne et metteuse en scène Bénédicte Rossignol.

 

 

15h | Cave

Les éditions Espaces 34 invitent Jean Cagnard

Lecture-rencontre

À l’occasion de la parution de son dernier livre, Quand toute la ville est sur le trottoir d’en face, les éditions Espaces 34 invitent Jean Cagnard, auteur de théâtre, poésie, roman… Une lecture rencontre dans l’intimité de la Cave pour
un parcours dans son écriture, à travers ses différentes œuvres…

 

 

17h | Cave

Fabienne Yvert
Pour finir en beauté !

Lecture performance

Pour clôturer cette troisième édition du Bazar, carte blanche à Fabienne Yvert que nous avons accueilli la saison dernière en résidence à la Cave Poésie. Une occasion de plus pour rencontrer ou réentendre cette auteure, typographe, bricoleuse et même poète.

 

 

 

AUTRES FANTAISIES LITTÉRAIRES
DURANT TOUT LE WEEK-END

 

ATELIERS DéMO

Production graphique autour des mots
Typographie – Collages – Sérigraphie – Linogravure

 

SAMEDI 15h – 17h

ATELIER EN MOUVEMENT / Création d’affiches

avec

Atelier 54 fils au cm

A.K / Photographe

Anaïs B / Linograveuse

Cerette Meyer / Estampilleuse

Karine Marco / Astronef Palace Creation

 

Ateliers publics sur inscription / places limitées
Contact / 06 51 71 30 60

 

DIMANCHE 11h – 12h + 15h – 17h

Amenez vos T-Shirts et vos culottes pour imprimer en sérigraphie !

Avec Atelier 54 fils au cm et ses guest stars ! [Camille Sansonetti, Hélène Cattellain, Anne Isambert]

 

 

MACADAM POÉTIQUE

La rue du Taur, des craies et l’envie de dessiner et d’écrire partout. Définitivement, la poésie est dans la rue. Venez dessiner avec nous…

 

 

TAXIPHONE | installation sonore

Taxiphone est une expérience sonore à la rencontre de l’étrange étranger.
Composez un numéro et voilà qu’on vous parle. Une voix ici qui vous parle de là-bas, à partir de récits contenus dans des objets, des odeurs, des souvenirs, ramenés au gré de parcours singuliers migratoires.

 

 

RECTO-VERSO | exposition

Pendant trois jours, les murs du couloir de la Cave Poésie accueillent la revue Recto-Verso : une revue à parution régulière, 6 pages de textes et d’illustrations, qui forment lorsqu’on les déplie une grande affiche et un seul visuel.

 

 

 

Les ÉDITEURS-TRICES  invité·es :

  • AAOO : revue indépendante, regard, productions actuelles d’auteurs, dispositifs graphiques, textuels et sonores

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………

  • ANACHARSIS : rencontres cultures, voyages authentiques ou étranges, témoignages, essais, questionnement altérité, plaisir lecture

………………………………………………………………………

  • ARACHNOÏDE :  surréalisme et écrivains contemporains, poésie ou prose « périlleuse », 2201, collection Zakhor

………………………………………………………………………

  • AZ’ART ATELIER : littérature libre, écrits singuliers, textes inclassables et autres curiosités, l’inattendu des rencontres

………………………………………………………………………

  • CMDE :  structure non hiérarchique, interroge, forme, livre, 3 collections, identités fortes, rencontre

……………………………………………………………………

  • LE CADRAN LIGNÉ : Poésie, essais, auteur•es : Pierre Bergounioux, Christian Ducos, François Jacqmin, Alain Roussel, Ana Tot, Boris Wolowiec.

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………

  • ESPACES 34 : écriture, politique, théâtre, langue, aujourd’hui, livres, ensemble, découvrir, faire entendre

………………………………………………………………………

  • F DE PHOSPHÈNE: photographe, correspondance image et texte, liens, confrontations, revue dé-pliée, thématiques

………………………………………………………………………

  • FATA MORGANA : atypique et exigeante, littérature et livres d’arts, poésie, essais, textes courts et singuliers

………………………………………………………………………

  • FISSILE : poètes acharnés, monde asphyxie, invention, langue, vivante, obstination, solitude, résistance

………………………………………………………………………

  • LES FONDEURS DE BRIQUES : depuis 2007, vagabondages, époques, continents, sons luth ou Fender, textes martelés, confiés, déposés

………………………………………………………………………

  • LE GRAND OS : littérature, poésie contemporaine, auteurs étrangers, espagnol, textes hybrides, livre, espace de mise en scène, spectacle

………………………………………………………………………

  • JEF KLAK : collectif, trois p’tits chats, mirettes, esgourdes, exploration, critique, hors-piste, attak, détrak, foutrak, Klak

………………………………………………………………………

  • JULIETA CARTONERA : édition artisanale, cartoneras Argentine 2001, Julieta Cartonera Toulouse 2011, poésie contemporaine, espagnol-français, quinze titres

………………………………………………………………………

  • N&B : bénévoles passionnés, création contemporaine, nouveauté, écriture exigeante, poésie, romans, théâtre

………………………………………………………………………

  • N’A QU’1 ŒIL : des auteur·es, des plasticien·nes, des ateliers d’édition avec des gens-qui-n’ont-pas-l’habitude-de-faire-des-livres, projet participatif, BLABLABLA autre forme de parole

………………………………………………………………………

  • RECTO-VERSO : journal d’humeur voyageur, revue-affiche, découverte, parution régulière, illustration, auteur·e associé·e, gravure sur bois

………………………………………………………………………

  • TAPUSCRIBE : découvreur, talents, éditer, premiers livres, tapuscrits inédits, originalité, créativité, critères

………………………………………………………………………

  • TUPI OR NOT TUPI : littérature, jeune structure, arts graphiques, complémentaires, auteurs contemporains, sud-américains, méconnus, non-traduits

………………………………………………………………………

………………………………………………………………………

  • VAGABONDE : depuis 2004, au-delà des genres, geste classique et frondeur, mondes imaginaires, feux vivants, écriture

………………………………………………………………………

  • VERDIER : littérature française et étrangère, sciences humaines, philosophie, spiritualités

………………………………………………………………………

 

 

 

 

Ce lundi

lundi 17 janvier | 1922 : « Année des merveilles » # 1

Rencontre avec le poète chilien Raúl Zurita en direct sur Zoom

Pour inaugurer ce rendez-vous autour de l’année 1922, Annus Mirabilis de la littérature mondiale, retrouvons le poète chilien Raúl Zurita (Santiago du Chili, 1950), avec à ses côtés le critique Benoît Santini (Université du Littoral Côte d’Opale). Un regard poignant pour évoquer la force d’attraction singulière de ce séisme sur la poésie contemporaine et sur sa propre poésie. Il a reçu de très nombreux prix dont le Prix national de littérature (2000) et le Prix Reina Sofía de Poésie (2020).

Plus d’infos

Programme

lundi 17 janvier | 1922 : « Année des merveilles » # 1

Rencontre avec le poète chilien Raúl Zurita en direct sur Zoom

En savoir +

Pour inaugurer ce rendez-vous autour de l’année 1922, Annus Mirabilis de la littérature mondiale, retrouvons le poète chilien Raúl Zurita (Santiago du Chili, 1950), avec à ses côtés le critique Benoît Santini (Université du Littoral Côte d’Opale). Un regard poignant pour évoquer la force d’attraction singulière de ce séisme sur la poésie contemporaine et sur sa propre poésie. Il a reçu de très nombreux prix dont le Prix national de littérature (2000) et le Prix Reina Sofía de Poésie (2020).

Plus d’infos

lundi 24 janvier | Rencontre avec Clara Janés

En savoir +

Depuis la parution de son premier livre de poésie, Las estrellas vencidas (1964) jusqu’à celle de ses derniers ouvrages, La noche de la pantera (2017) et Kamasutra para dormir a un espectro (2019), Clara Janés (Barcelone, 1940) déploie une activité poétique intense, à la fois fervente, savante et inspirée, qui s’est inscrite dans un dialogue créatif et complice avec d’autres artistes peintres et sculpteurs. Poète et traductrice, elle ne cesse d’évoquer l’importance de sa rencontre intellectuelle et spirituelle avec les poètes de l’Orient comme le perse Nizami (XIe siècle) ou Ibn Arabi, mystique du XIIe siècle. Sans oublier ses traductions et le dialogue fécond et contemporain avec le poète tchèque Vladimir Holan.


Soirée organisée en partenariat avec l’Institut Cervantès.

lundi 31 janvier | Charles Camproux

En savoir +

Charles Camproux (1908-1994) est un écrivain, universitaire et militant de langue d’oc. Quand éclate la Seconde Guerre mondiale, il est mobilisé sur le front et fait prisonnier en Allemagne, après la défaite de son bataillon dans la Marne. Il occupe alors ses journées, dans la baraque du stalag, à rédiger des poèmes qui seront ensuite rassemblés dans un véritable journal de bord de captivité, Poèmas sens poësia, publié en 1942.
Ainsi ce fragment de Long dóu Camin :

Un cadavre dins lo valat ;
Es un companh qu’an pron salat
Amb de sang negre sus li bocas ;
Tastarà pus lo sang di socas,
Es cadavre dins lo valat

Siau captiu,
Malan de Dieu !

 

Un cadavre dans le fossé ;
C’est un camarade qu’ils ont trop salé
Avec du sang noir sur la bouche ;
Il ne goûtera plus le sang de la vigne,
C’est un cadavre dans le fossé

Je suis captif
Nom de Dieu !

lundi 07 février | Deux regards sur la poésie et l’Algérie…

En savoir +

Claude Ber d’abord pour son texte Je ne sais l’Algérie que d’oreille. Une histoire où « du miel coulait avec du sang ». C’était compliqué pour l’enfant. Il y avait ceux d’ici et ceux qui venaient de là-bas, dont les uns étaient algériens, les autres français, il y avait les Fellaghas, les Pieds-noirs, les Harkis, des noms que j’entendais comme ceux des tribus indiennes de bande dessinées au milieu d’autres hurons, iroquois, cheyennes ou apaches.


Fatih Nour Naceur ensuite pour une conférence concert sur un genre poétique algérien typiquement féminin : les maddahât. Ces ensembles vocaux féminins animent les mariages, baptêmes et veillées religieuses dans le nord ouest alégrien (Oran). Elles se produisent devant un auditoire exclusivement féminin. Les thèmes peuvent être mystiques, panégyriques, portés par une poésie complexe ou bien, plus festifs, destinés à la danse avec des rimes abordant le quotidien et la vie intime des femmes.

lundi 14 février | ANNULÉ // Rencontre avec Antjie Krog

En savoir +

ANNULÉ

Poète sud-africaine de premier plan, Antjie Krog est née dans une famille de fermier·es afrikaners nationalistes. Enseignante, journaliste, elle s’est fait connaître par des poèmes à la fois rugueux et riches en métaphores, où l’engagement politique et le féminisme ne se départissent jamais d’un amour profond pour ses proches et pour les paysages de son pays. Mais Antjie Krog n’a pas l’audace gratuite. Elle écrit comme si la révolte devait s’exprimer tous les jours de l’année. La voilà à la Cave Poésie, accompagnée de son traducteur Georges Marie Lory, pour une soirée exceptionnelle.

lundi 07 mars | Staging America Rebellions

En savoir +

En avant-programme d’une nouvelle édition de Staging America, la rencontre consacrée cette année aux « rébellions », « soulèvements » et autres « révolutions » américaines se devait de faire résonner des textes dramatiques, poétiques, politiques, au fondement de la vie culturelle et littéraire de l’ensemble du continent américain, également dans la diversité de ses langues.

Ce sera l’occasion, à la Cave Poésie, de montrer comment la prose et les vers, sans oublier l’oralité de diverses cultures du continent, ont pris le relais des témoignages et autres reportages pour dresser les portraits de héros et héroïnes dont la biographie inventée ou réelle peut alimenter encore les chroniques ou les utopies de notre début de XXIe siècle. Au programme, et entre autres, Jean d’Amérique, poète haïtien (Cathédrale des cochons aux éditions Théâtrales, 2020) et Giannina Braschi, poète portoricaine (United States of Banana / Estados Unidos de bananas (Amazon Crossing, 2011, 2016). Entre potlatch, battle… et retrouvailles.


Le colloque international Staging American Rebellions aura lieu les 17 et 18 mars à l’Université de Toulouse Jean-Jaurès.

lundi 14 mars | Trobada

En savoir +

Carte blanche aux Éditions Tròba Vox qui invitent quelques poètes contemporains occitans.

lundi 21 mars | 1922 : « Année des merveilles » # 2

Rencontre avec la poète cubaine Nancy Morejón en direct sur Zoom

En savoir +

Pour ce deuxième rendez-vous autour de 1922, discutons cette fois avec la poète cubaine Nancy Morejón, et à ses côtés la critique Sandra Hernandez. Une interrogation sur la poésie caribéenne insurgée et la négritude, en particulier Nicolás Guillén dont le premier ouvrage date de 1922 justement, et une écriture de l’intime au féminin. Sa poétique est marquée par une insularité profondément ancrée dans la Caraïbe, un sentiment d’appartenance en relation constante avec les voix de son temps, de Guillén ou Lezama Lima à Césaire ou Glissant (qu’elle a traduit). Nancy Morejón est aussi lauréate du Prix National de littérature (2002).

lundi 28 mars | 1922 : « Année des merveilles » # 3

Rencontre avec le poète péruvien Marco Martos

En savoir +

Pour clore ce premier cycle sur 1922, conversation avec le poète péruvien Marco Martos, et à ses côtés la critique Modesta Suárez. Une analyse de cette révolution qui a désorienté définitivement les boussoles poétiques, et un retour sur son écriture, celle du discours amoureux, celle de la quotidienneté. Poète dont plusieurs traditions sont au coeur de l’oeuvre, critique et universitaire, Marco Martos a publié plus de vingt recueils, remportant par ailleurs le Prix National de Poésie en 1969. Il est président de la Academia Peruana de la Lengua depuis 2018.