24.04 > 27.04

Carte blanche à Lakhdar Hanou

Lakhdar Hanou et ses invité·es

Genre : Concert musiques du monde

Salle : Cave et Foyer

Durée : Variable

Tarifs : 6 > 13€ | Pleins Feux

Horaire : 20h30

La Cave Poésie invite Lakhdar Hanou pour une semaine musicale qui nous portera d’Espagne jusqu’en Chine.
Joueur de oud, instrument de musique à cordes pincées très répandu dans les pays arabes, en Turquie, en Grèce et en Arménie, Lakhdar Hanou a été initié à l’art du Maqâm, système modal au fondement même de la musique orientale. Il cultive une musique au croisement de la Méditerranée, de l’Afrique du nord, de l’Afrique subsaharienne, de l’Extrême-Orient et de l’Occident.
Cette semaine de voyage musical à la Cave Poésie sera l’occasion pour lui de présenter une rétrospective artistique de son travail depuis quinze ans… Des moments de pure poésie, au plus proche du public, avec ou sans sonorisation, où l’on pourra entendre la corde faire résonner le bois du oud, la respiration des artistes, l’effleurement des mains sur les peaux des percussions. Une proximité que seules les musiques acoustiques peuvent offrir.

 


 

Mercredi 24 avril
Tarab y duende

Lorsque la guitare flamenca rencontre le oud moyen-oriental… Lakhdar Hanou et Salvador Paterna composent un univers musical métissé qui témoigne des racines qui leur sont communes et fondent l’héritage de leurs deux cultures.

Lakhdar Hanou, oud, direction et compositions
Salvador Paterna, guitare flamenca

 


 

Jeudi 25 avril
Nassaj

Lorsque les cordes d’un violoncelle occidental et d’un oud oriental mêlent influences soufi, baroque, classique, savante ou contemporaine… Nassaj – tisserand en arabe –, c’est le savoir-faire et l’harmonisation qui s’enlacent pour former, à terme, une pièce unique.

Auguste Harlé, violoncelle
Lakhdar Hanou, oud, direction et compositions

 


 

Vendredi 26 avril
Diva d’orient

Du Moyen-Orient au Maghreb, lorsque la voix de l’irakienne Suzanne Abdalhadi se mêle au chant du oud de Lakhdar Hanou… Pour l’occasion il nous donnera à entendre quelques extraits de sa nouvelle création Argile dans laquelle il exhume des déesses symboles d’amour et de guerre, de femmes insoumises, l’épopée mésopotamienne de Gilgamesh et des histoires babyloniennes et sumériennes.

Lakhdar Hanou, oud, direction et compositions
Suzanne Abdalhadi, chant, percussions

 


 

Samedi 27 avril
Ne fût-ce qu’en Chine

Ce spectacle, intimiste et chaleureux, explore les syncrétismes du Maqâm. Oud, guitare flamenca, guhzeng (cithare chinoise), violon et violoncelle, chants et percussions orientales, créent un dialogue inédit qui ouvre sur de nouvelles esthétiques. Une création qui génère des passerelles entre les cultures et met en lumière un Orient, fait de poésie, d’humanisme et de créativité.

Auguste Harlé, violoncelle
Jiang Nan, guhzeng, cithare chinoise
Lakhdar Hanou, oud, direction et compositions
Salvador Paterna, guitare flamenca
Suzanne Abdalhadi, chant, percussions

Réservation

24.04
20h30
25.04
20h30
26.04
20h30
27.04
20h30