Les Rugissants

Durée approximative : 45mn

Tous les mardis à 19h30

6 € / Carnet Rugissant : 4 lectures : 20€

Lectures croisées...Une autre façon d’entendre les textes.

Dixième round pour les Rugissants !

 

AU PROGRAMME : des lectures croisées, des auteurs d’ici et d’ailleurs, des autrices aussi et des Maisons d’éditions indépendantes de la Région…

 

Un seul mot d’ordre, comme toujours, celui de provoquer votre curiosité en explorant de nouveaux horizons littéraires…

 

La poésie, bien sûr, ne sera pas en reste : hommage à Joyce Mansour qui a inspiré le visuel de notre saison, hommage à Léo Ferré pour fêter le 100e anniversaire de sa naissance, hommage à Guillevic pour les 20 ans de sa mort, sans oublier Charles Pennequin, Christine Lavant, Sebastián Pedrozo, Luc Soriano, Andrea d’Urso, René Daumal, Maria- Merçè Marçal, Marina Tsvetaïeva, Dante, Rainer Maria Rilke, Léon-Gontran Damas et Fabienne Yvert, qui nous accompagnera toute cette saison à la Cave.

 

 

Quelques nouveautés cette année…

Nous irons voir du côté du Sorano, pour vous proposer quelques Rugissants qui feront écho à sa programmation…

 

Nous inviterons aussi l’équipe de La Baignoire (Montpellier), lieu des écritures contemporaines qui met à l’honneur auteurs et autrices d’aujourd’hui. C’est tout naturellement que la Cave lui ouvre ses portes pour un Rugissant dédié aux Éditions Espaces 34. Ils accueilleront pour leur part une lecture des Éditions toulousaines du Grand os.

 

Les médiathèques de Tournefeuille et de Saint-Orens de Gameville programmeront aussi des Rugissants cette année.

 

La Cave Po’ se délocalise et c’est tant mieux !

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

Les éditeurs·trices indépendant·es de la région invité·es pour cette nouvelle saison sont :

 

 

logo_mains_lsf_slideshowDéficience auditive.

Tout l’année, les Rugissants seront traduits en Langue des Signes (LSF) en partenariat avec le CETIM.

 

 

Ce mardi

mardi 30 mai | FOCUS SUR LES ÉDITIONS JULIETA CARTONERA

Par Jean-Pierre Beauredon et Claude Delrieu (accordéon)

[LECTURE MUSICALE]

Toute petite maison d’édition toulousaine, Julieta Cartonera (éditrice toulousaine indépendante) s’inspire des cartoneras argentines, nées avec la crise de 2001, répandues depuis en Amérique Latine et peu à peu en Europe. Des cartons ramassés dans la rue, transformés en couvertures, des photocopies pour les textes, le tout cousu main. Julieta Cartonera publie surtout des auteur·es sud-américain·es jamais traduit·es en France…

Pour ce Rugissant découvrez After Shave de Sébastián Pedrozo, ainsi que les dernier·es auteur·es publié·es par cette petite maison d’édition indépendante.

Programme

mardi 30 mai | FOCUS SUR LES ÉDITIONS JULIETA CARTONERA

Par Jean-Pierre Beauredon et Claude Delrieu (accordéon)

En savoir +

Toute petite maison d’édition toulousaine, Julieta Cartonera (éditrice toulousaine indépendante) s’inspire des cartoneras argentines, nées avec la crise de 2001, répandues depuis en Amérique Latine et peu à peu en Europe. Des cartons ramassés dans la rue, transformés en couvertures, des photocopies pour les textes, le tout cousu main. Julieta Cartonera publie surtout des auteur·es sud-américain·es jamais traduit·es en France…

Pour ce Rugissant découvrez After Shave de Sébastián Pedrozo, ainsi que les dernier·es auteur·es publié·es par cette petite maison d’édition indépendante.

mardi 06 juin | LE BULLDOZER ET L’OLIVIER d’Yvan Corbineau

Lu par Yvan Corbineau, Naïssam Jalal (flûte) et Osloob (machines)

En savoir +

L’olivier est là. Il est bien vieux maintenant… Un beau matin, débarque le bulldozer. Il dit à l’olivier qu’il n’a plus rien à faire ici, maintenant, ici, c’est chez lui, il était là avant. L’olivier va-t-il faire ses bagages ou va-t-il résister, comme il peut, au chant des machines ?

Le Bulldozer et l’olivier pose, avec poésie, la question de la résistance et de l’attachement à la terre. Avec la musicienne franco-syrienne Naïssam Jalal et le rappeur palestinien Osloob, Yvan Corbineau mêle textes, musiques, voix, machines et instruments pour parler, simplement mais sans faux-semblants, de la Palestine ou de toutes autres luttes pour une terre.