La Poésie c’est le pied !

La poésie c’est le pied ! est un rendez-vous pluridisciplinaire où la poésie se donne à entendre sous toutes ses formes : lectures, concerts, performances, rencontres… un portrait vivant et, espérons-le, enthousiasmant de la poésie aujourd’hui.

La poésie c’est le pied ?

Elle en a même deux, ancrés dans le réel, deux pieds bien chaussés pour nous donner à entendre le monde dans sa démesure, son outrance, sa violence, sa beauté aussi, son quotidien…

La poésie a deux yeux pour dire l’invisible et l’innommable…

La poésie a deux cordes vocales pour embrasser le multiple…

La poésie a deux bras pour chanter la révolte…


Pour la quatrièmme année consécutive, la Cave Po’ propose un festival de poésie contemporaine. Pour l’occasion nous avons notamment laissé carte blanche au duo PoulainjAr du 21 au 23 janvier.


Lundi 18 janvier | 19 h | sur les ondes de Radio Cave Po’

Carte blanche à Perrine Le Querrec

> Lecture-concert

Perrine Le Querrec écrit de la poésie et de la prose. Sa langue est une architecture de mots, de silences, d’archives, de trous et de pliures.

Lorsqu’elle sort de la page, elle travaille en duo avec le contrebassiste Ronan Courty et forme l’autre moitié de PLY, duo avec le photographe Mathieu Farcy.

Pour la Cave Po’ elle vous propose avec Ronan Courty de découvrir deux textes : L’Apparition*, improvisation de la voix, du geste, des sons… Le temps d’une lecture-concert, ces deux-là traversent le chaos, se jouent de la lumière et des ténèbres. Origami, à partir du livre La Bête, son corps de forêt** une histoire de sensations, la traversée d’une forêt de sons d’où s’élève une poésie de l’audace.

* éditions Lunatiques, 2016
** éditions Les Inaperçus, 2020

// Perrine Le Querrec : textes & voix | Ronan Courty : contrebasse


Mardi 19 janvier | 12 h 30 | devant la Librairie Terra Nova

Mardi 19 janvier | 19 h 30 | sur les ondes de Radio Cave Po’

La Prochaine fois que je meurs, j’arrête · par Claire Rengade

> Paroles en musique

Dans nos vies pas dans l’ordre, quand on cherche à rembobiner, ça nous tutoie immédiatement. Voilà nos voix tombées du camion, les chutes de chutes des films qu’on se fait, les mots qu’on dira la prochaine fois.

Claire Rengade habite un monde de poésie sonore, de mots musiciens. Quand elle nous rend visite c’est nous qui voyageons. Elle nous embarque dans un univers rien qu’à elle et qui pourtant nous appartient intimement.

// Claire Rengade : texte, voix & accordéon | Etienne Roche : contrebasse & voix


Mercredi 20 janvier | 19 h | sur les ondes de Radio Cave Po’

Vous avez quelqu’un ? Esquisse #01 · par Nicolas Vargas

> Post-poésie

Depuis quelques temps déjà, Nicolas Vargas est un habitué de la Cave Po’. Jeune garde de la poésie contemporaine, il avait proposé l’année dernière une lecture remarquée de ses textes A-Vanzar et Tirado sur la Retirada.

Il revient cette année avec son projet Bals !, adapté du livre qu’il vient de publier aux éditions Lanskine. Bals ! – Vous avez quelqu’un ? est une performance au croisement de la poésie-action, de la pièce de théâtre et de la conférence historico-pédagogico-numérique. Un rendez-vous joyeusement foutraque comme Nicolas sait le faire.

Pour découvrir son univers, écoutez son interview disponible sur Radio Cave Po’.

// De et avec Nicolas Vargas | Mise en scène en dialogue avec Thierry Escarmant


Jeudi 21, vendredi 22 & samedi 23 janvier | 19 h | sur les ondes de Radio Cave Po’

Carte blanche à PoulainjAr

PoulainjAr rôde quelque part entre vertiges du monde et prise de scène.

Voilà sept ans que le duo (Léa Monteix et Fabien-Gaston Rimbaud) essaie, écrit et musique. Avec ce duo on est dans le dérapage (contrôlé ou incontrôlé, peu importe) le plus réellement sauvage et dionysiaque.

Dans le risque hospitalier et cruel du délire, réconciliant le sens et le non-sens.

Pour cette carte blanche de la Cave Po’, PoulainjAr va rouvrir un peu son ventre et tirer trois de ses langues durant trois soirs.

> Jeudi 21 janvier
Déjection
Enchevêtrement de phrases rejetées et répétées jusqu’à devenir un exutoire qui sortirait d’une annonce commerciale ou d’une fête foraine : Déjection est un répertoire de petites pièces insondables, publiées sur le label Gigantonium.

En première partie, PoulainjAr invite Jérôme-David Suzat Plessy. Cheval Blanc est né dans les réseaux en 2006, il a 14 ans, c’est un avatar mi-sage sans âge mi-enfant révolté. L’observation du monde et comment l’habiter est son terrain de bataille.

Incarné dans le corps et la voix de Jérôme Suzat, il n’est pas apparu sur scène depuis plusieurs années. Minimalistes – au piano acoustique, orgue ou guitare – ses chansons parlent de fin des temps et des divers aspects de l’existence en lutte au sein du monde contemporain qui est le nôtre.

__________

Vendredi 22 janvier
Désir ou vide
Cisaillant, acerbes et terrestre, les nouveaux textes seront attroupés au bord d’une falaise pour la nuit. Certains tomberont. Certains ne seront plus jamais soumis.

En première partie, PoulainjAr invite Budynek, duo basse parlée, ni festif ni familial, composé d’Heptanes Fraxion au micro, poète obscur, rasta chauve, liseur de chansons ratées, et de Thomas Le lycan, bassiste punk, féru de rap francophone et de football. Ils proposent une poésie urbaine décalée, sociale, crue, sur une musique minimalistes c’est dire qu’ils échouent beaucoup.

Depuis quelque temps, un dénommé Arnaud dit Braquo les accompagne dans l’aventure à la batterie. Ils ont participé au festival de la Zone d’Autonomie Littéraire à Montpellier en 2019 et un de leurs morceaux a été retenu pour la compilation Voix de garages en 2020.

__________

Samedi 23 janvier
Emmène des amis ou les boues
Condition de vie, oppression, boniments et politique, les premiers textes qui ont vu naître PoulainjAr font leur vie depuis longtemps. Mais sont-ils toujours aussi vulnérables ou ont-ils choisi enfin leurs voix entre un modèle autoritaire de l’est ou libertarien de l’ouest ?!

Pour cette dernière soirée, PoulainjAr invite Jankenpopp… Hacker, musicien et artiste, Jankenpopp joue des spectacles audiovisuels multimédias avec des logiciels personnalisés, des machines à bruit maison et des instruments chiptune. Parfois il code des jeux ou des applications web pour réparer l’interweb, parfois ça marche. Parfois il organise des événements, parfois il anime des ateliers. Parfois il collectionne des disques laser, parfois il bizute un chat.


· Édition 2020