Fabienne Yvert

Auteure, typographe, bricoleuse et même poète, la voici invitée à Toulouse pendant un an, pour nous faire partager son regard poétique.

 

« La poésie comme un art de combat et de partage, de découverte de la vie entre les marées, quand on peut aller à pied sur l’île au trésor juste en face. »

 

Ses mots, examinés sous toutes les coutures, imprimés en évitant les faux plis, bien mis en page pour les habiller sur mesure, brodés sans faire tapisserie, estampés dans la porcelaine pour impressionner les éléphants, sur des sacs en kraft pour mieux emballer, au crayon, en encre, en plomb, en bois, en caoutchouc, en pâtes alimentaires ou en fil électrique, mènent la danse pour mieux nous allumer et gare aux courts circuits.

 

Au fil de la saison, retrouvez Fabienne Yvert à la Cave Poésie mais pas que… tantôt à la gare Matabiau, tantôt en librairie, mais aussi à la Médiathèque Cabanis ou au resto le Bol Rouge ; elle s’empare de la Ville comme d’un grand terrain de jeu.

26.01 > 23.04

Vous m’en direz des nouvelles

Perspectives & rétrospectives

Pour Fabienne Yvert l’écriture et les arts plastiques font ménage commun ; dans sa pratique, tous les supports sont prétextes à l’écriture, les mots sont partout, avant de trouver leur forme définitive dans un livre « de librairie » : sur des affiches, des estampes, des livres d’artistes à tirages limités, des livres d’artiste uniques […]

lire la suite →
08.02 > 22.02

La poésie est dans la rue #2

Fabienne Yvert

Parce qu’on ne voit pas tous les jours de la poésie en grand, gratuite, la nuit, le jour et pendant quinze jours, un peu partout dans la ville…   La Cave Poésie lance, pour la deuxième édition, une œuvre publique et poétique dans les panneaux publicitaires de la ville de Toulouse, du 08 au 22 […]

lire la suite →
01.04 > 01.04

Garamot

Fabienne Yvert

« Pôle d’échange multimodal », la gare est une des plaques tournantes de la ville, avec ses allées et venues, ses départs dont on ne revient pas ou ses faux départs… C’est aussi un lieu de vie où acheter un journal, boire un café ou jouer au baby-foot. Des gens différents s’y côtoient, du travailleur […]

lire la suite →
19.04 > 22.04

Pourquoi l’horizon ne suit pas la barre tordue du balcon

Fabienne Yvert

Pourquoi l’horizon ne suit pas la barre tordue du balcon est un divertissement poétique avec chansons diverses, lanterne magique et emballages variés, à l’usage des gens de 8 à 88 ans et demi (les autres non). Une fameuse équipe qui s’agite dans l’ombre avec des mots, des objets, des gels, des liquides et de la […]

lire la suite →

19.04

20h30

20.04

20h30

21.04

20h30

22.04

20h30