mercredi 09 mars

Carte blanche à Valère Novarina

Genre : Rencontre & lecture

Salle : Foyer

Tarifs : Prix libre

Horaire : 21 h

J’ai toujours pratiqué la littérature non comme un exercice intelligent mais comme une cure d’idiotie. Je m’y livre laborieusement, méthodiquement, quotidiennement, comme à une science d’ignorance : descendre, faire le vide, chercher à en savoir, tous les jours, un peu moins que les machines. Beaucoup de gens très intelligents aujourd’hui, très informés, qui éclairent le lecteur, lui disent où il faut aller, où va le progrès, ce qu’il faut penser, où poser les pieds ; je me vois plutôt comme celui qui lui bande les yeux, comme un qui a été doué d’ignorance et qui voudrait l’offrir à ceux qui en savent trop. Un porteur d’ombre, un montreur d’ombre pour ceux qui trouvent la scène trop éclairée : quelqu’un qui a été doué d’un manque, quelqu’un qui a reçu quelque chose en moins.


En complicité avec Lydie Parisse, dans le cadre du colloque international « Processus de
création et voies négatives », Valère Novarina lira de ses textes et s’entretiendra avec les
étudiant·es du Master de Création littéraire de l’Université Toulouse Jean-Jaurès.


« Le vrai sang des choses est à chercher au fond des mots »
Valère Novarina

Distribution

Photo © Martin Bureau – AFP